01/11/2011

Nouvel an celtique à Salmchateau.

au pied levé.jpg

J'ai passé ma soirée à Salmchateau dans le cadre du nouvel an celtique. Après une intronisation du président du groupe d'enfants de salmchâteau et Joseph Clesse président et fondateur de la trientale, qui fait énormément pour la nature dans la région...

 

Les personnes présentes ont eu droit à un repas digne d'Obélix (du sanglier à la broche) qui fondait en bouche.

 

Malgré un public clairsemé, tant mieux pour ceux qui étaient présents, qui en a profité pour deux, il y avait une superbe ambiance.

 

J'ai tout de même appris que le Guy, ne pousse pas sur les chênes, nous avons pu voir Jacques Gennen seul représentant communal à l'événement.

nouvel an sc eltique.jpg

 

Yves zaman

 

 

 

Extrait du discourt du 29 oct 2011.

 

 

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, Chers amis,

Je vous souhaite la bienvenue à Salmchâteau, dans cette belle salle de village où, ce soir, nous festoierons en nous souvenant…

C’était il y a bien longtemps, un temps où les hommes avaient un rapport privilégié et existentiel avec la nature et leur environnement proche, un temps où le quotidien était réglé en fonction de l’esprit d’innovation propre à l’humanité mais aussi et surtout par les croyances et traditions ancestrales, un temps où nous étions Celtes.

Et puis, Hubert, Remacle et d’autres encore sont arrivés, annonciateurs de grands bouleversements culturels. Un nouveau dieu arriva. Cerninos lui-même se fit convertir. Les roitelets se turent. L’esprit d’Arduina aurait-il été vaincu ?

A cet événement suivirent des périodes toutes plus passionnantes que les autres. Influencée par l’évangélisation, les grandes invasions, les bouleversements politiques, les évolutions technologiques, les philosophies économiques et les idéologies en tout genres, des plus extrêmes et néfastes pour l’humanité aux plus douces et joyeuses, notre culture na eu de cesse d’évoluer en s’enrichissant et en se complexifiant.

C’est une chance d’avoir une culture si riche. Mais, parfois, sommes-nous un peu perdu dans cette culture si complexe. Aujourd’hui, alors que la grande tendance va au mondialisme politique, économique, écologique, philosophique, et donc culturel, d’autres mouvements souhaitent au contraire se recentrer sur leur région et leurs racines.

Redécouvrir ses racines, ce n’est pas rejeter pour autant tout le reste. C’est surtout redécouvrir qui l’on est et vers où l’on va.

L’esprit d’Arduina aurait-il été vaincu ?

En cette soirée celtique, proche de Samain, en vous regardant toutes et tous, en me remémorant les réactions et impressions du public lors de notre dernier festival de Beltaine, en évoquant les sentiments qui m’habitent lorsque je me promène là-haut au camp celtique, je peux vous affirmer qu’Arduina est toujours là.

Certes, peut-être ne sommes-nous plus tout à fait Celtes. Nous avons énormément évolué mais il reste en nous une part de celtitude qui ne demande qu’à se révéler. Soyons en fiers ! Soyons fiers de nos origines et de notre belle région, l’Ardenne !

 

 

 

Commentaires

Merci pour ta présence Yves, la soirée fut une belle réussite !!

Écrit par : Fred | 01/11/2011

Les commentaires sont fermés.