29/11/2011

Lutte contre la fraude fiscal, une priorité ?


En écoutant, lisant les informations, la "lutte contre la fraude fiscale" est une priorité du gouvernement ancien et bientôt nouveau.

Mais l'autorité, ne recrute pas de personnel, ferme des antennes des administrations fiscales, demande à ses fonctionnaires de défendre leurs dossiers devant les tribunaux (sont-ils devenus des avocats ?) avec les conséquences que nous connaissons (K.B.C., etc.).

Quand on pose cette question aux fonctionnaires dirigeants, ils répondent que l'outil informatique résoudra bon nombre de problèmes. Que taxe-t-on-web, où la population s'occupe de faire le travail de milliers de fonctionnaires (ils ne disent pas cela comme çà) apportera les solutions.

Cela est sans doute vrai, mais que ferons-nous des personnes âgées, des plus démunis qui allaient chaque année dans les bureaux des contributions afin de pouvoir être aidés dans la rédaction de leurs déclarations de plus en plus compliquées à remplir. Alors via internet ?

Ne faudrait-il pas justement faire l'inverse ? Décentralisés les bureaux, remplacer les départs naturels du personnel, contrôler plus activement les entreprises, avoir des avocats fiscalistes pour défendre l'administration devant les tribunaux ?

Alors la fraude fiscale une priorité ou pas ?

 Y.Z.

Les commentaires sont fermés.