29/01/2012

Revue de presse sur Vielsalm.

la meuse2.jpg


“Plus assez de temps pour Vielsalm ”

<P>Elle quitte le conseil communal mais pas la section locale du MR. <CREDIT> </CREDIT> </P>

Elle quitte le conseil communal mais pas la section locale du MR.

n.c.

ENTRETIEN: Dominique Offergeld conseillère communale démissionnaire à Vielsalm Les grandes manœuvres se poursuivent à la section locale du MR Vielsalm dans la perspective des élections communales. Après le rapprochement avec l’avocat Christophe Bleret, le MR local donne, à présent, de la visibilité à son président, Pierre Bodson. Celui-ci fera, en effet, son entrée au conseil dans les prochaines semaines. Dominique Offergeld lui cède sa place. Elle a annoncé sa démission, en tant que conseiller, jeudi soir, à l’issue du conseil communal.

Pourquoi démissionnez-vous?

“ Je suis directrice financière chez Ores. Mes fonctions ne me laissent plus le temps suffisant pour me consacrer pleinement à la commune de Vielsalm et à ses concitoyens. ”

Pas facile de concilier vos fonctions chez Ores et au conseil communal?

“ Il est vrai que, en qualité de directrice financière, je travaille avec les communes de l’ensemble de la Région. Je suis, par conséquent, en contact avec les bourgmestres de la province de Luxembourg. Cela dit, il n’y a pas de conflit d’intérêt. Je ne participe pas au vote sur les dossiers liés à Sofilux et à Interlux. Pas plus sur ceux qui concernent IDELux où mon époux, Georges Cottin, est conseiller général.

Pourquoi, dès lors, ne terminez vous pas votre mandat?

“ Je ne serai pas candidate aux élections d’octobre, pour les raisons que je viens d’énoncer, et je veux donner l’occasion à mon suppléant, en l’occurrence, Pierre Bodson, d’exprimer lui-même ses idées et ses projets pour Vielsalm. Il sera pendant quelques mois le porte parole du groupe, au même titre que les deux autres conseillers de la liste, Antoine Becker et Pascal Zinnen.

Quel regard portez-vous sur votre action dans l’opposition?

“ J ’ai été échevine pendant six ans. En Collège, les choix se font de manière collective et la gestion des projets est enthousiasmante. Même si, dans l’opposition, le boulot est moins stimulant et dynamique, je l’ai pris à cœur. J’ai toujours travaillé de manière constructive. La majorité actuelle essaie de gérer le quotidien mais j’ai l’impression qu’elle manque de vision à long terme. ”

Vous quittez définitivement la scène politique?

“ Absolument pas! Je ne quitte pas la section locale du MR où je suis animatrice politique. Je me représenterai, peut-être, aux élections quand je serai pensionnée. Mais à 48 ans, ce n’est pas encore pour tout de suite… ”

Nadia Lallemant

journaliste

Elle quitte le conseil communal mais pas la section locale du MR.

(La Meuse Luxembourg).

 

 

Les commentaires sont fermés.