24/02/2012

Revue de presse sur Vielsalm.

 

Camping: accès sécurisé

<P>L’accès au camping de la Salm sera bientôt sécurisé. <CREDIT> N.L.</CREDIT> </P>

L’accès au camping de la Salm sera bientôt sécurisé.N.L.

n.c.

vielsalm conseil communal

Les actes de vandalisme répétés au camping de la Salm à Vielsalm ont fait réagir le collège communal.

Au récent conseil communal, dans le cadre de l’examen du nouveau règlement d’ordre intérieur, le bourgmestre Elie Deblire a répondu à François Rion, qui s’étonnait que l’ensemble du site soit bientôt clôturé, que l’objectif était d’éviter que des vandales ne perturbent les campeurs.

Des faits de vandalisme ont été constatés à plusieurs reprises ”, a souligné le mayeur.“ Nous ne pouvons plus accepter cette situation. Les dégradations, aux sanitaires notamment, nuisent à la qualité de vie des résidents.

Le projet prévoit de sécuriser les lieux. Lorsque la clôture sera posée, il n’y aura plus qu’un seul accès, devant la cafétéria.

Un contrôle pourra ainsi être assuré par le gérant Hugo Heren et le couple gestionnaire de la cafétéria. Le collège projette également de sécuriser l’accès de l’autre camping communal, situé à Grand-Halleux.

À cet endroit, il est prévu d’ajouter à la clôture existante des barrières avec carte magnétique. Sur le site des Neuf Prés, géré par Pierre-Yves Sougné, comme au camping de la Salm, des travaux de mises aux normes sont programmés afin de répondre à la demande du Commissariat Général au tourisme.

À la demande du CGT, nous avons élaboré un nouveau règlement d’ordre intérieur pour le camping de la Salm ”, a précisé l’échevin Jean-Pierre Bertimes. “ Il met notamment l’accent sur la mobilité des caravanes. Les chalets ne sont plus autorisés. Ce règlement nous permettra d’améliorer la gestion, d’éviter que des propriétaires ne sous-louent et fassent des bénéfices.

Résidence permanente

Pierre Bodson, le nouveau conseiller, et porte-parole du groupe “ Gérer autrement ”, s’est inquiété de la présence de personnes en résidence permanente.

Il a demandé si des solutions pourraient être trouvées. “ Dix personnes y résident en permanence ”, a indiqué l’échevin en charge du dossier. “ Dans la mesure du possible, nous essayons de trouver un arrangement avec le CPAS.

Le bourgmestre a ajouté que ce nombre n’était pas excessif et qu’il fallait faire le maximum tout en sachant que certains ne veulent pas partir. “Il ne faut pas perdre de vue qu’il y a aussi des gens domiciliés qui n’ont pas besoin d’être aidés ”, a relevé le conseiller Jacques Gennen.

François Rion a conclu en disant que certains n’ont pas d’autre choix que de vivre au camping et qu’il était d’accord avec le règlement pour autant qu’il soit appliqué correctement en concertation avec le CPAS. Au vote, unanimité.

L’accès au camping de la Salm sera bientôt sécurisé.N.L.

(La Meuse.be).

Les commentaires sont fermés.