16/03/2012

Revue de presse sur Vielsalm.

Marche il est nominé au prix de l’innovation à horecatel

David Roumez s’est reconverti dans la production de liqueurs fruitées à Trois-Ponts

Le Roi de la Fraise, David Roumez, de Trois-Ponts, fait partie des nominés au prix de l’innovation du salon Horecatel, à Marche. Cet ancien gendarme s’est reconverti dans la production de liqueurs fruitées voici dix ans. Depuis, il a construit sa petite entreprise à Trois-Ponts à deux pas de Henri-Moulin, le village où il vit. ” ” ” ” . ” . ”

Le Roi de la Fraise vit à Henri-Moulin, près de Vielsalm. Sa spécialité: la fabrication de liqueurs fruitées.

J’ai démarré cette activité voici tout juste dix ans, commente David Roumez. À l’époque, j’étais gendarme. Avant de me lancer, j’ai d’abord commencé par tester le produit dans des fêtes locales.

Sa première liqueur?

La vodka fraise. C’est toujours mon produit-phare.

Sa source d’inspiration?

Ma grand-mère. J’ai repris quelques recettes. J’ai aussi la chance de pouvoir avoir un palais qui me permet de reproduire certains goûts assez facilement.

Et la sauce a pris. Nombreux sont les organisateurs de fêtes locales à lui faire confiance. David, de son côté, n’hésite pas non plus à participer avec ses produits à des manifestations d’envergure.

Les fêtes de Wallonie, le 15 août à Liège, les Francofolies sont autant d’événements auxquels il participe.

Avant de me lancer définitivement, j’ai d’abord pris une pause-carrière de deux ans. Les premiers mois, j’ai galéré. Je ne dispose pas d’autant de moyens que les grandes marques d’alcool! Peu à peu, les clients m’ont fait confiance. Je veille toujours à avoir un bon rapport qualité/prix. Je suis devenu indépendant. Je propose aujourd’hui plus de 140 goûts différents. Avec mon épouse, nous veillons à ce que les produits restent artisanaux.

Ce qui ne veut pas dire pour autant qu’ils ne font pas appel à certains arômes naturels.

Les goûts “ cuberdon ” et “ cactus ” sont à la mode pour l’instant. De notre côté, nous venons, par exemple, de créer du pékèt goût cookies et tarte Tatin, cela marche plutôt bien

À côté des liqueurs fruitées, l’homme fabrique également des sirops à Granita puisqu’il importe également ces machines d’Italie. Afin de faire connaître ses produits, David Roumez participe comme exposant à Horecatel depuis sept ans.

Ce salon est ouvert jusqu’au 15 mars prochain au Wex à Marche. Et cette année, il a décidé de participer au prix de l’innovation.

On peut déposer sa candidature lorsqu’on remplit ses papiers d’exposant, explique l’intéressé. Je me suis dit que ce serait intéressant de présenter la nouvelle machine à glace dont je dispose, dans le Non-Food ainsi que les sirops Granita que je fabrique. Un jury a finalement décidé que je faisais partie des nominés. C’est une bonne chose pour la visibilité des produits

(La Meuse.be)

Les commentaires sont fermés.