05/05/2012

Revue de presse sur Vielsalm.

la meuse2.jpg

 

Vendredi 4 mai 2012

VIELSALM Judiciaire

Anthony M., le jeune automobiliste qui avait foncé sur un policier lors d’un contrôle routier à Salmchâteau (Vielsalm), reste en prison. La Cour d’appel de Liège a, en effet, suivi la demande du Parquet de Marche-en-Famenne.

Le jugement rendu le 20 avril dernier par le tribunal de Marche-en-Famenne a été réformé. Inculpé de tentative de meurtre et d’entrave méchante à la circulation, le jeune Salmien ne sera pas libéré sous conditions mais maintenu en détention préventive. Son mandat d’arrêt a été confirmé pour un mois. Elisabeth Dessoy, procureur du roi à Marche-en-Famenne, s’était, on s’en souvient, opposée à la libération du jeune homme, en raison de la gravité des faits. Dans la nuit du 17 au 18 avril dernier, soit quinze jours après le décès de Damien Henryon, un jeune policier renversé par des fuyards à Châtillon, Anthony M. avait délibérément foncé sur un policier. En défaut d’assurance, il roulait sans permis de conduire dans une voiture munie de fausses plaques d’immatriculation. Il n’avait pas respecté les injonctions des policiers et foncé sur Guy Lenoir, l’un des agents. Celui-ci avait évité la voiture de justesse et n’avait pas été blessé. Une course-poursuite s’est alors engagée entre l’automobiliste et la police en direction de Ville-du-Bois, puis de Grand-Halleux où le véhicule avait dévalé un talus avant de percuter le combi des policiers. La voiture endommagée avait continué sa route en direction de Sart. Elle était tombée en panne à hauteur de la marbrerie de Sart. Les explications données par le conducteur n’étaient pas très claires. Il avait été inculpé et placé sous

mandat d’arrêt. “ La procédure d’appel étant suspensive, l’automobiliste n’avait pas été libéré sous conditions après la chambre du conseil du 20 avril ”, rappelle le procureur du roi de Marche-en-Famenne. “ J’ai décidé d’aller en appel car cette décision me paraissait anormale vu le contexte des événements qui s’étaient produits récemment dans un autre arrondissement ” Elisabeth Dessoy affirme que la libération d’Anthony n’aurait pas été un bon message à faire passer dans l’opinion publique. Il reste écroué à la prison de Namur.

  NL

(lameuse.be)

Les commentaires sont fermés.