15/05/2012

Revue de presse sur Vielsalm.

Gouvy: il soignerait les bêtes à distance

<P><LEGENDE>Il guérit en imposant les mains sur une photo. NL</LEGENDE> </P>

 

 

Vincent Cheppe est thérapeute énergéticien, il travaille avec Marianne Guidosse, communicatrice animalière.

L’histoire de Vincent Cheppe, 47 ans, thérapeute énergéticien à Halconreux (Gouvy), n’est pas banale. Le déclic se serait produit en 2003. À l’époque, il travaillait au service environnement de la commune de Vielsalm. “ Mon vieux chien, Framboise, avait une plaie qui ne se refermait pas ”, narre-t-il. “ Les soins des vétérinaires étaient inefficaces. Je venais de lire un livre sur les traitements énergétiques et j’ai eu l’idée de lui imposer les mains pendant une dizaine de minutes. Le lendemain, la plaie s’est refermée. Elle a très vite cicatrisé. J’ai fait le lien de cause à effet. ” En juillet 2005, il quitte son emploi. Son épouse, Marie-Hélène Dourte, employée au musée du coticule à Salmchâteau, lui emboîte le pas. Après une année sabbatique, ils ouvrent “ Les voies de la sagesse ”, un commerce d’ésotérisme et de bien-être, rue de l’Hôtel de ville, à Vielsalm. En 2011, la rencontre avec Marianne Guidosse, communicatrice animalière de Stoumont, sera déterminante. Ils fondent le “ Groupe pluridisciplinaire d’écoute et d’aide des animaux domestiques”. Concrètement? “

Marianne entre en contact avec l’animal ”, précise-t-il. “ Elle s’enquiert auprès de lui de son état psychologique et physique. S’il souffre, elle le ressent. Elle traduit son ressenti par des mots. ” Le bilan global et la photo de l’animal sont envoyés au cabinet du thérapeute énergéticien. Le traitement peut alors débuter.

Il emploie, dit-il, des méthodes égyptiennes et esséniennes. “ Je préfère travailler à distance, avec la photo, car lorsque l’animal est présent, c’est plus compliqué car il ne tient pas en place,” poursuit-il. “ L’imposition des mains dure entre dix minutes et un quart d’heure. ” Et cela marche? “ Tout à fait! L’effet est immédiat ”, assure-t-il. “ Le suivi est assuré par Marianne. Les animaux lui disent qu’ils ont ressenti les soins. Ils ont, par exemple, eu des picotements lorsqu’ils ont reçu l’énergie que j’envoie. Il faut, en moyenne deux soins, pour obtenir un bon résultat.

Les commentaires sont fermés.