09/06/2012

Revue de presse sur Vielsalm,“ C’est mon 6e Euro ”.

“ C’est mon 6e Euro ”.

euro 2012..png

 

Euro 2012

Jean-Luc Guébelle (Vielsalm) assistera à trois rencontres durant l’épreuve. Fan invétéré de football, Jean-Luc Guébelle s’envolera ce jeudi soir pour la Pologne afin d’assister au match d’ouverture. Après les Championnats d’Europe 1984, 1988, 2000, 2004 et 2008, il s’apprête à vivre une sixième édition de l’intérieur. Il évoque pour nous l’Euro 2012.

 

Jean-Luc, la Pologne, ce sera une première pour vous?

Non, j’ai assisté au match d’Europa League entre Cracovie et le Standard en février dernier. J’ai pu visiter la belle ville de Cracovie qui n’est d’ailleurs pas retenue pour accueillir des matches de l’Euro.

 Pouvez-vous expliquer votre programme en Pologne?

Avec mes amis salmiens habituels, Jean-Luc Bertimes, Bernard Lebrun et André Lallemant, nous allons suivre le match d’ouverture entre la Pologne et la Grèce, à Varsovie. C’est toujours agréable cette cérémonie d’ouverture. Les Polonais, chez eux, ça va être la toute grosse ambiance, même si leur adversaire est loin de faire rêver!

Deux jours plus tard, ce sera au tour d’Espagne-Italie, à Gdansk, une ville située à 400 kilomètres de la capitale. Varsovie et Gdansk sont de superbes villes, mais d’après mes renseignements, il n’y a pas grand-chose à voir entre ces deux villes. Il faut toujours laisser une part d’improvisation... Nous partons en avion et nous louerons un véhicule là-bas. Nous reviendrons lundi soir.

 Puis ce sera au tour de l’Ukraine...

Exactement. Nous repartons fin juin pour assister à la demi-finale à Donetsk, avec le même groupe. Victor Pignon remplacera juste “ Dédé ”. Au niveau de l’organisation, c’est plus difficile en Ukraine. Donetsk se situe à l’est du pays, c’est assez excentré et les trajets seront plus longs.

 Comment vous êtes-vous procuré les billets?

Comme d’habitude, j’ai participé au tirage au sort de l’UEFA et j’ai été retenu. Et comme je suis professeur à l’école fédérale des entraîneurs, cela a été plus facile pour me procurer des tickets.

 La Pologne est déjà pointée du doigt pour ses débordements racistes et son hooliganisme, votre avis?

Il faut arrêter de lire tout ce que la presse raconte car elle ne fait plus que dans le sensationnalisme. Pour la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud, on avait quasiment annoncé la mort! Pour avoir été sur place, je peux vous affirmer que je n’ai rien vu. J’ai vu plus de tensions samedi dernier dans les tribunes de Wembley qu’en Afrique du Sud. Certes, le public polonais est réputé comme bouillant, mais les gens vont également vouloir donner une bonne image de marque de leur pays. Je trouve que la Belgique ferait mieux de regarder dans sa propre assiette. L’Euro 2000, organisé chez nous, a été le seul où les supporters des deux camps étaient séparés alors qu’habituellement, les fans se côtoient dans les tribunes. Cela n’a pas empêché le pugilat entre les Allemands et les Anglais à Charleroi! Il n’y a que chez nous qu’on a vu ça. Aux Pays-Bas, qui organisaient l’événement avec nous, il y avait beaucoup plus de souplesse.

 Selon vous, la Pologne est-elle mieux préparée que l’Ukraine à l’événement?

Oui. Les stades seront pleins en Pologne tandis qu’en Ukraine, ils seront clairsemés. En Irlande, il y a un engouement hors du commun, par exemple. Les supporters de ce pays seront nombreux en Pologne. Par contre, plusieurs places ont été renvoyées à la FA (NDLR: la fédération anglaise) car les supporters anglais semblent réticents à l’idée de rejoindre l’Ukraine. La capacité hôtelière de ce pays est faible, tout le contraire de son voisin.

Les commentaires sont fermés.