Le plan qui serait cogité par Infrabel et qui n’assurerait plus les entretiens sur certaines lignes, notamment la 42 Liège-Gouvy, agite les réseaux sociaux.

Ainsi, un groupe «Pour garder la circulation collective en train sur les lignes 42 et 43 : mobilisation et pétitions» a vu le jour sur l’incontournable Facebook. Arguments à l’appui, on y dénonce le projet d’Infrabel et on y discourt en faveur de la conservation de ces lignes, indispensables pour tous, étudiants comme employés ou simplement citoyens. Les commentaires sont teintés d’incompréhension, notamment lorsque l’on voit les investissements consentis pour la réfection de la gare de Vielsalm par exemple.

Pétition : plus de 2 500 signatures

Une pétition est également en ligne sur un site spécialisé. Sa sémantique est claire : «Pour le sauvetage de la ligne de train 42 Liège-Gouvy». Notons que si la suppression n’est pas – encore – à l’ordre du jour, l’abandon d’entretien semble conduire inexorablement vers cet abandon du service. Actuellement, cette pétition a recueilli plus de 2 500 signatures. Elle sera adressée au ministre Paul Magnette pour, nous citons : «qu’il n’avalise pas la proposition d’Infrabel». Les Salmiens ne restent pas de marbre face à ce dossier. De nombreux internautes ont réagi, à l’instar de ce dernier qui écrit : «Il faut signer en masse cette pétition, notre devise n’est-elle pas «Une ardeur d’avance»? La devise de notre ex-régiment du 3e bataillon de Chasseurs Ardennais était «Résiste et Mord». Montrons aux différentes instances dirigeantes que nous ne nous laisserons pas abattre aussi facilement!».

Sur le site de la commune

Chose unique, le site officiel de la commune de Vielsalm relaye cette pétition et invite ses visiteurs à la signer! Preuve sans doute que l’ensemble des mandataires salmiens est, lui aussi, bien décidé à agir. Lors du dernier conseil communal, le 12 novembre, tous avaient d’ailleurs adopté une motion qui dénonçait le plan d’Infrabel. Une motion où l’on pouvait lire : «Si nous voulons construire l’avenir, ce n’est certainement pas en désinvestissant dans le rail et ce, surtout en région rurale». La mobilisation est là. Et plusieurs politiques ont d’ores et déjà promis d’interpeller le Ministre Magnette à ce sujet, notamment ce jeudi.

(sudpresse.be)