24/06/2013

Geneviève Trembloy avait été tuée d'une balle dans la tête: le procès des frères Evrard a débuté ce lundi.

 Le 15 janvier 2011, Geneviève Trembloy, une mère de famille de 40 ans, a été tuée d’une balle dans la tête à Halconreux (Gouvy). Timothée (24 ans) et Antoni (23 ans) Evrard voulaient lui voler la caisse de sa friterie. Les faits avaient été mûrement réfléchis, un scénario pensé. Mais tout ne s’est pas passé tel que les Evrard l’espéraient. Ils auront l’occasion de s’en expliquer au cours de leur procès qui débute aujourd’hui et qui devrait se terminer vendredi.

 


Genevière Trembloy était une mère attentionnée et une femme exemplaire.

S.P.

Genevière Trembloy était une mère attentionnée et une femme exemplaire.

Le drame a en tout cas endeuillé toute une famille et profondément meurtri toute une région.

La victime, Geneviève Trembloy avait 40 ans quand elle a été tuée. Dans toute la région de Gouvy, tout comme sa famille, elle était bien connue et appréciée. Après avoir été à l’école à Gouvy, elle étudie à Vielsalm. Elle s’investit beaucoup dans la vie locale, suit différentes formations. En 1994, elle décroche un emploi au camping de Cherapont. Puis, elle s’associe avec sa sœur pour reprendre une friterie, qu’elles baptisent «Les Frangines». Les affaires vont très bien et elles acquièrent un second restaurant. Geneviève travaille beaucoup.

En 1999, elle s’est mariée avec David. Deux enfants naissent, en 1999 puis en 2000. Geneviève abandonne alors ses activités non-professionnelles pour se consacrer à ses deux enfants. L’année 2003 voit le couple se séparer. Mais les ex-époux restent en bons termes. Geneviève était connue pour sa bonne humeur. Femme aux goûts simples, elle rêvait d’ouvrir un gîte ou une chambre d’hôtes, de voir ses enfants faire de brillantes études… Les frères Evrard ont réduit tout cela à néant.

(sudpresse.be)

Les commentaires sont fermés.