18/03/2013

Vielsalm: à 100 ans, il conduit toujours sa voiture!

 

N.L.

Fêté par le collège communal, samedi, à l’auberge du carrefour de La Baraque de Fraiture (Vielsalm), Joseph Joniau est un centenaire comme on en voit peu. Sa vivacité d’esprit, tout comme ses qualités de conducteur, surprennent. Il conduit depuis l’âge de 27 ans.

 


Joseph Joniau, le centenaire, et sa compagne, Maria-Thérésa.

N.L.

Joseph Joniau, le centenaire, et sa compagne, Maria-Thérésa.

«  J’ai appris à conduire avec un ami avant la deuxième guerre mondiale. Je n’ai jamais eu d’accident  », souligne-t-il. Au volant de sa Peugeot 206, il ne fait pas son âge. Domicilié rue de Hermanmont, il manœuvre, chaque jour, ou presque, pour sortir son véhicule du garage situé en face de chez lui.

Il se rend régulièrement en voiture au magasin et au restaurant, avec Maria-Thérésa Velloso, sa compagne d’origine brésilienne, de 18 ans sa cadette. Lors des contrôles routiers, la date de naissance sur son permis – le 13 mars 1913 – doit surprendre. Son secret de longévité ? «  Je ne bois pas d’alcool, je ne fume pas  », répond-il. «  Je mange de tout en petite quantité  ».

Découvrez le portrait de ce fringant centenaire dans La Meuse Luxembourg de ce lundi.

(sudpresse.be)

13/03/2013

Le TEC prévient: "D'importantes perturbations sont à craindre ce jeudi 14 mars suite à une manifestation contre l'austérité"

 

Quelque 10.000 personnes sont attendues jeudi midi dans le parc du Cinquantenaire, à Bruxelles, pour participer à l’action de protestation contre la politique d’austérité en Europe. Une manifestation qui aura des conséquences pour celles et ceux qui doivent prendre le bus en Wallonie.             

 
     

TEC.jpg

       

E.G.

Le TEC prévient: «Ce jeudi 14 mars, les organisations syndicales organisent une journée d’action en marge du Sommet Européen. Les affiliés de ces syndicats étant invités à participer à la manifestation organisée à Bruxelles, d’importantes perturbations sont à craindre sur le réseau du Groupe TEC durant cette journée. Le Groupe TEC présente d’ores et déjà ses excuses pour les désagréments qui pourraient en résulter et invite ses clients à prendre leurs dispositions pour leurs déplacements de ce jeudi. Des informations plus précises sur l’ampleur de ces perturbations seront communiquées dès que possible, via la presse, le site infotec.be et TECxto (service d’information sur les perturbations par SMS)».

Organisé par la Confédération européenne des syndicats (CES), la manifestation se tiendra en marge du sommet européen qui a lieu jeudi et vendredi dans la capitale.

Des délégations de différents pays européens seront présentes «pour exiger un changement de cap». «L’austérité doit être abandonnée pour les effets désastreux qu’elle cause sur l’économie. C’est l’emploi et notamment l’emploi des jeunes qui est la priorité», indique la CES dans un communiqué.

L’action débutera à 12h30 sur l’avenue de Tervueren, a précisé Ferre Wyckmans, secrétaire général du syndicat chrétien LBC-NVK, pendant flamand de la CNE-GNC. De là, les manifestants se rendront dans le parc du Cinquantenaire où une animation et des discours sont prévus. Quant à une éventuelle grève, dont la Centrale nationale des employés (CNE) avait évoqué la possibilité, il n’en est pas question, selon M. Wyckmans.

D’après la police de Bruxelles-Capitale-Ixelles, des perturbations du trafic sont à prévoir à partir de 10h30, principalement dans le sud-ouest de Bruxelles. Le tunnel Belliard sera fermé en direction de Tervueren dès 10h30 et ce, jusqu’à la fin de la manifestation.

(sudpresse.be)

12/03/2013

Chaos total sur le rail belge: les trains seront supprimés, modifiés ou raccourcis dans les prochaines heures!

 

En raison de la surcharge du trafic, tous les trains à destination et au départ de Bruxelles ont été bloqués durant une heure ce matin. Et pour les prochaines heures, c’est le chaos qui est en vue. Explications.

 

 

trains2.jpg

 
 

La circulation depuis et vers Bruxelles (jonction Nord-Midi) reprend petit à petit après une bonne heure de «pause», ce matin, suite à l’accumulation trop importante du trafic sur notre capitale. C’est la bonne nouvelle...

Par contre, de gros soucis sont à prévoir pour l’heure de pointe de ce mardi fin d’après-midi, début de soirée. «Nous risquons d’avoir des trains supprimés, modifiés ou raccourcis», explique Nathalie Pierard de la SNCB. «A cause des retards et des suppressions de ce matin, tous les trains ne pourront pas être positionnés aux endroits habituels afin d’assurer le service du soir», précise la porte-parole. Bref, le chaos total est à prévoir dans les prochaines heures...

SITUATION A MIDI:

La situation sur le rail belge s’améliore doucement mardi midi après une heure de pointe très difficile à la suite des précipitations hivernales qui s’abattent sur le pays.

Mais une importante congestion du trafic entre les gares de Bruxelles-Midi et Bruxelles-Nord oblige toutefois Infrabel à retenir le trafic des trains en amont de Bruxelles. Même si, comme expliqué plus haut, la circulation reprend, petit à petit.

Les retards restent donc nombreux à cause de conditions climatiques restant difficiles, notamment en raison de congères et de problèmes de chauffage des aiguillages auxquels doit faire face localement Infrabel. Les trains circulant entre Namur et Bruxelles ne peuvent par exemple pas dépasser les 60 km/h.

DANS LES THALYS?

En raison des fortes intempéries sur le réseau, le trafic est fortement perturbé et la circulation des Thalys est provisoirement suspendue, a indiqué mardi matin Thalys International dans

un communiqué. Compte tenu de ces conditions de circulation difficiles, Thalys International recommande à ses voyageurs de reporter leur voyage dans la mesure du possible.

"Tous les billets Thalys valables pour le 12 mars sont échangeables selon les disponibilités ou remboursables selon les conditions d'après-vente", précise Thalys.

 

La neige a entraîné une saturation locale du réseau de téléphonie mobile

DSC_0154.jpg

DSC_0154.jpg

V. Rocher

«Nous avons observé une augmentation du trafic SMS de 40%, mais c’est une réaction normale en cas de problèmes de saturation», a déclaré le porte-parole de Mobistar, Mathieu Van Overstraeten. Le nombre d’appels téléphoniques a augmenté d’environ 30 pour cent par rapport au mardi de la semaine dernière. Aucun problème technique n’a été signalé, précise l’opérateur. «Le réseau était surchargé à certains endroits, par exemple, au viaduc de Vilvorde.»

Belgacom a connu une situation comparable mardi matin. «Avec un temps pareil, on enregistre toujours une hausse du nombre d’appels. Les gens préviennent qu’ils auront du retard», a indiqué la porte-parole de Belgacom, Frédérique Verbiest. Le nombre d’appels téléphoniques a doublé par rapport à un mardi habituel. «Les automobilistes pris dans des embouteillages devaient parfois faire preuve d’un peu de patience mais le réseau n’a pas rencontré de difficultés techniques», a ajouté Frédérique Verbiest.

25/02/2013

De grosses perturbations sur les routes ce lundi matin... et la neige va continuer à tomber

 Il a continué à neiger faiblement dans la nuit de dimanche à lundi et ce lundi matin. Le gel étant persistant, les routes peuvent être dangereuses à certains endroits. Notamment dans les sorties et entrées d’autoroutes, tout comme les ronds-points ou encore les ponts.

 

 

La circulation reste difficile à cause des précipitations neigeuses (entre 1 et 3 cm) ce lundi matin, le verglas n’a pas encore totalement disparu. Le réseau secondaire est le plus touché. La Cellule d’action routière avait d’ailleurs décidé de maintenir la phase de vigilance renforcée cette nuit.

La E411 est évidemment bien touchée notamment entre Wellin et Namur vers Bruxelles. Les chutes de neiges sont abondantes à Namur, du côté de Durbuy, de Malonne.

La N89 entre Saint-Hubert - Libramont n’est pas, par exemple, pas bien déneigée, comme nous l’indique RTL sur son site Internet ce lundi matin. Pareille situation sur la E25 entre Houffalize et La Baraque de Fraiture, la E42 entre Polleur et Malmédy serait aussi touchée.

Les provinces de Luxembourg, de Namur et de Liège sont les plus touchées ce lundi matin.

Dans le Condroz, certaines lignes de TEC ne roulent pas (90, 93, 94, 96, 97, 99). La phase 1 du plan hivernal a été lancée dans plusieurs régions : Charleroi, Namur et en province du Luxembourg. Ce qui signifie que des déviations ont été mises en place.

Il est recommandé de bien adapter sa vitesse, d’agrandir la distance entre les véhicules et la prudence est demandée sur les accès et sorties d’autoroutes ou encore les rond-points ou les endroits exposés comme les ponts.

A Bruxelles, le tunnel de la Porte de Namur serait fermé selon Bel RTL et des ralentissements sont à signaler avant 7h jusque Madou.

Par contre à Péruwelz, les routes ne glissent pas, selon le blog sudinfo concernant la commune de Péruwelz.

Il va continuer à neiger

Il continuera à neiger dans la journée, notamment sur l’axe Liège-Mons, selon les prévisions entendues sur Bel RTL ce matin. Cet après-midi, des précipitations arriveront encore en provenance de la frontière allemande. Les régions concernées vont du centre à l’Est.

Par contre, on devrait connaître des températures légerement positives dans les prochaines heures à la côte et dans le Hainaut occidental.

(Sudinfo.be)

23/01/2013

Center Parcs à Vielsalm: Ecolo dit nonà une usine à touristes.

Le tourisme de masse, Ecolo n’apprécie pas. Ce qui était vrai au début des années 90, date d’ouverture du Sunparks, sur fond de colère verte, l’est toujours aujourd’hui. La preuve, au récent conseil communal de Vielsalm.


«Il faut que l’outil continue à fonctionner
», a dit le maïeur.

N.L.

«Il faut que l’outil continue à fonctionner », a dit le maïeur.

Le projet de Center Parcs, imaginé pour dynamiser le village de vacances de Golonfa, en perte de vitesse, avec une fréquentation qui, ces dernières années, ne dépasse plus 50 %, ne trouve pas davantage grâce aux yeux des écologistes. « Ce projet qui vise notamment à augmenter le standing des 350 chalets, à ouvrir un spa au château, à aménager dans le hall sportif une plaine de jeux couverte, bref, à encore augmenter le nombre de services, aura un impact négatif sur la région », a déploré Catherine Desert (Ecolo). «Les vacanciers vivront en autarcie. Les retombées seront encore plus réduites sur l’économie locale. »

De l’avis de son colistier François Rion, si changement de concept il y a, en 2014, comme annoncé, il faudra veiller «à créer une synergie entre les commerces de Vielsalm et cette usine à touristes». «Le secteur Horeca est moribond à Vielsalm», a-t-il enchaîné. «S’il y a une relance du village de vacances grâce à la création d’un Center Parcs, vous devrez vous débrouiller pour rétablir le commerce salmien A fortiori, l’augmentation, à moyen terme, de la capacité d’hébergement, avec la construction de nouveaux « cottages » sur le site de 34 hectares, n’est pas ce que souhaitent les Ecologistes, adeptes du tourisme diffus et intégré. «Nous nous battons pour réaliser la première phase qui représente un investissement d’environ 28 millions d’euros. La deuxième phase n’est pas essentielle», a tempéré le bourgmestre et président d’Idelux Elie Deblire (cdh). Il a ajouté qu’il fallait tout mettre en œuvre pour que l’outil continue à fonctionner. Selon lui, la fermeture serait dramatique précisément pour l’économie locale. «Que seraient l’Horeca et le commerce à Vielsalm sans le Sunparks ? », a réagi le conseiller Jacques Gennen (PS).

« Nous devons nous réjouir que le groupe français Pierre et Vacances envisage d’investir plusieurs dizaines de millions d’euros dans ce domaine car la région Ardenne reste attractive. » La demande de financement de quatre millions d’euros d‘Idélux, propriétaire du château et du hall sportif, a interpellé Christophe Bleret (I.C.) «Comment calculez-vous la répartition entre la commune et l’intercommunale ?», a-t-il demandé. «Le calcul n’a pas encore été fait. La Région devrait intervenir à hauteur de 3 millions d’euros. Il resterait 1 million à financer par Idelux, la commune et la Province», a-t-il conclu.

(sudpresse.be)

15/01/2013

Les axes routiers wallons passent à nouveau en phase de pré-alerte.

 

Belga

La Cellule d’action routière (CAR) a annoncé mardi soir son passage en phase de pré-alerte routière en raison des dernières prévisions météorologiques. Toutefois, Touring n’observe, en début de soirée, aucune difficulté particulière.

«La perturbation active sur le sud et l’est du pays donnera encore des précipitations hivernales jusqu’en début de soirée avec une accumulation pouvant atteindre deux à quatre centimètres. La nuit prochaine, de nouvelles chutes de neige pourraient, toujours sur les provinces de Liège, Namur et Luxembourg, amener une couche supplémentaire de un à trois centimètres», explique le CRC-W qui précise que des risques de verglas sont à prévoir.

La Cellule d’action routière invitent encore les automobilistes à la plus grande prudence sur les routes et à se renseigner sur les conditions de circulation sur le réseau wallon (http://trafiroutes.wallonie.be ou http://www.inforoutes.be).

Attention au verglas mercredi matin!

En début de soirée, Touring ne remarquait aucun problème de circulation majeur sur les routes wallonnes et bruxelloises étant donné que la neige, tombée dans la matinée, a été évacuée ou a fondu et qu’il n’y a plus eu de précipitations hivernales depuis, explique Danny Smagghe, le porte-parole de l’organisation d’automobilistes. «Nous n’avons reçu aucune plainte ce mardi, c’est que les services d’épandage ont bien fonctionné», estime le porte-parole de Touring qui rappelle que les routes seront très glissantes mercredi matin en raison de l’apparition de gel.

En Wallonie, le site Inforoutes de la police fédérale informe les automobilistes que les chaussées sont enneigées et verglacées par endroits, sur le plupart du réseau secondaire et autoroutier. La police appelle à faire particulièrement attention près des ponts et des entrées et sorties des autoroutes mais également à adapter sa conduite, à ralentir et à garder ses distances.

(sudpresse.be)

14/01/2013

La neige, accompagnée de vent, progresse sur tout le pays, provoquant déjà des problèmes de circulation.

 

La neige avance progressivement sur tout le pays. La couche est déjà belle dans de nombreuses régions, particulièrement sur le Hainaut occidental et la région montoise, là où elle est d'abord tombée. Elle est le plus souvent accompagnée de grand vent. Dans le courant de la soirée, on a noté 380 kilomètres de bouchons cumulés sur l'ouest du pays qui était le plus touché. Cela n'augure rien de bon pour ce mardi. Le ministre Di Antonio, le ministre des Travaux publics, lui, conseille la plus grande prudence et... de rester chez soi mardi.

L’Institut Royal Météorologique (IRM) a émis une alerte orange comprise entre lundi 19h et mardi 19h en raison de chutes de neige. Le cumul attendu est de 6 à 10 centimètres dans l’ouest, de 5 à 8 centimètres dans le centre et de 3 à 6 centimètres dans le sud et l’est. La prudence est recommandée sur les routes. La Cellule d’Action Routière en Wallonie a été activée et la STIB lance son plan neige.

Pré-alerte dans les TEC

Le groupe TEC a déclenché la phase de pré-alerte dans 4 des 5 sociétés du groupe TEC. A Liège-Verviers, où les prévisions sont les plus pessimistes, le niveau 2 de la phase d’alerte devait être déclenché dans la nuit, a annoncé lundi en fin de journée le porte-parole, Stéphane Thiery.

Le groupe TEC dispose d’un plan intempéries réparti en quatre niveaux, qui détermine, pour certaines lignes, des itinéraires de déviation à emprunter en cas de mauvaises conditions météorologiques.

A Liège-Verviers, la phase 2 du plan sera mise en place dans la nuit. Cela signifie que plusieurs rues en pente et voiries qualifiées de «problématiques» ne seront plus desservies.

Les quatre autres TEC pourraient passer de la phase de pré-alerte à la phase d’alerte en fin de nuit, selon l’évolution de la situation.

Les informations seront communiquées en temps réel sur le site infotec.be

 

Premiers problèmes dans les trains

Les fortes chutes de neige ont entraîné localement des perturbations sur le réseau ferroviaire ce lundi soir, principalement en Flandre occidentale. Le circulation des trains est fortement perturbée aux alentours de Bruges, entre Audenarde et Poperinge, et entre Gand-Saint-Pierre et Ostende, selon le site RailTime du gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire Infrabel.

Selon le porte-parole d’Infrabel Thomas Baeken, il s’agit de trains qui sont bloqués en gare.

Infrabel a mobilisé du personnel supplémentaire en stand-by en vue de régler rapidement les problèmes qui pourraient survenir, par exemple avec les aiguillages, et ce, afin de permettre que l’heure de pointe de mardi matin se déroule le mieux possible.

 

L'idéal: ne pas prendre la route!

Carlo Di Antono, le ministre des Travaux publics, lui, conseille aux automobilistes de rester particulièrement vigilants, mardi.

«L’idéale serait que les automobilistes ne prennent pas la route ce mardi matin. C’est une bonne occasion pour eux de tester le télétravail et les transports en commun», prévient Carlo Di Antonio, le ministre wallon en charge de la Sécurité routière, en ce début de soirée. Entre 3 et 11 centimètres de neige sont attendus cette nuit et demain. «Ce n’est pas tellement la quantité, plus ou moins importante, de neige qui risque de créer des problèmes de circulation. En moment, nous ignorons encore si la neige sera précédée, ou non, de pluie. Ce serait la catastrophe. Le sol est actuellement gelé. À cause de la pluie, nous aurions une patinoire recouverte d’une couche de neige», précise Paul Dewil, du Centre wallon de crise
«Nous sommes prêts en équipement et en hommes pour réagir rapidement en cas de chutes de neige. Mais il faut toujours un peu de temps entre l’averse et l’action des épandeuses. Dès lors, les automobilistes qui prennent le volant devront réduire leur vitesse. Le risque d’accident est trois fois plus élevé sur les routes verglacées. Plus que de coutume, il faudra se montrer courtois au volant, respecter les distances de sécurité et éviter de dépasse», conseille le ministre Di Antonio.

Touring conseille d’adapter sa vitesse, de conduire de manière préventive, d’éviter des manoeuvres brusques et d’être prudents notamment sur les ponts, les montées et descentes d’autoroutes et dans les tunnels.

A Bruxelles, la STIB a annoncé lundi l’activation de son plan neige. Concrètement, les épandeuses rouleront jour et nuit, des trams à vide circuleront durant toute la nuit et des équipes dégèleront les aiguillages.

De la neige est encore attendue mercredi sur l’est du pays.

(sudpresse.be)

04/01/2013

Une Lierneusienne nommée à la Cour de cassation.


«
Je n’ai pas d’appréhension particulière. J’ai toujours aimé les défis et les changements
»

Nadia Lallemant

« Je n’ai pas d’appréhension particulière. J’ai toujours aimé les défis et les changements »

Le 11 janvier, Marie-Claire Ernotte, 49 ans, de Lierneux (à un jet de pierre de Vielsalm et donc à la limite des provinces de Liège et de Luxembourg) deviendra conseiller à la Cour de cassation à Bruxelles.

« Il faut une certaine expérience pour postuler à la Cour de cassation », souligne-t-elle. «Ma candidature s’inscrivait naturellement dans mon cursus. Je suis très heureuse et très fière de cette nomination tout en étant consciente qu’il s’agit d’un gros défi et d’un challenge. »

Licenciée en droit de l’Université de Liège, Marie-Claire Ernotte s’est, dès le début de sa carrière au barreau de Liège, intéressée au droit commercial. Elle a siégé au tribunal de commerce de la Cité ardente durant huit ans avant d’être nommée à la Cour d’appel en 2007.

La Lierneusienne qui se définit comme une magistrate volontaire et exigeante est aussi très organisée. Une qualité indispensable pour concilier activités professionnelles et vie de famille. Elle est mariée et maman de deux filles de 13 et 16 ans. Très sportive, Marie-Claire Ernotte pratique le tennis et la course à pied. Des activités qu’elle poursuivra afin de garder le contact avec ses filles. « Je joue au tennis en interclubs avec ma fille aînée à Houffalize », explique-t-elle.

Elle ajoute: « Avec la cadette, je pratique la course à pied au club d’athlétisme de Manhay. »

Suite de son portrait dans La Meuse Luxembourg de ce vendredi.

23/11/2012

« Des médicaments pour Alexandre ! » à Vielsalm.

 

Un couple de Salmiens vient de mettre en ligne la pétition « Des médicaments pour Alexandre ». Ils demandent que leur fils, Alexandre, qui souffre d’une maladie auto-immune, puisse bénéficier d’un traitement approprié. Le médicament conseillé par la pédiatre n’est, en effet, pas à leur portée car il coûte 2.000 € par mois.

« En signant cette pétition, peut-être nous aiderez-vous à convaincre une des firmes pharmaceutiques qui produit ce médicament de nous le céder à titre gracieux ou à influencer les décideurs du fonds spécial de solidarité de l'INAMI à prendre une décision favorable sur notre dossier et à nous accorder le remboursement du médicament », souligne la maman d’Alexandre. La pétition en ligne a déjà recueilli plus de 200 signatures. Elle sera envoyée à la ministre de la santé et au Fond spécial de solidarité.
(Plus d'informations à votre disposition dans le journal "La Meuse" de Vendredi).
 

15/11/2012

Vielsalm : le carrefour des «Ardoisières» bientôt sécurisé.

 

Au carrefour des rues des Ardoisières et des Chars-à-Bœufs, à Vielsalm, la priorité de droite est rarement respectée. La plupart des automobilistes ne ralentissent pas. Résultat : les accidents sont fréquents.

Le dernier accident en date a failli coûter la vie à un cycliste qui descendait la rue des Ardoisières. Il n’a pas freiné et s’est retrouvé sur le capot d’une jeep qui montait la rue des Chars-à-Bœufs. Une jeep qui lui a brûlé la priorité. Au récent conseil communal, l’échevin des travaux Jean Briol a annoncé que le carrefour sera bientôt sécurisé.

(sudpresse.be)