09/04/2012

Revue de presse sur Vielsalm.

Barbara Massart attend vos pelotes de laine

<P>Le fil conducteur? La poupée.<CREDIT> </CREDIT> </P>

Le fil conducteur? La poupée.

<P>Les créations ont été réalisées à la “ S ” Grand Atelier à Rencheux. </P>

Les créations ont été réalisées à la “ S ” Grand Atelier à Rencheux.

n.c.

Marche exposition knitting dolls

L’heure du grand nettoyage de printemps a sonné. Si d’aventure vous retrouviez une pelote de laine dans le fond d’une armoire, ne la jetez pas. Profitez-en plutôt pour vous rendre à la Maison de la culture de Marche. Jusqu’au 26 avril, vous découvrirez une exposition originale et interpellante intitulée “ Knitting Dolls ”. Ces poupées, fruits d’une création textile ont été conçues et fabriquées sur le site de l’ancienne caserne de Rencheux (Vielsalm). C’est là que créent les artistes de la “ S ” Grand Atelier. Cette association artistique et culturelle est intégrée au sein d’une structure d’aide aux personnes porteuses d’un handicap mental. “ Elle met en présence des artistes professionnels et des artistes souffrant d’un handicap ”, commente en substance Marie Debatty, responsable des expositions. Parmi ces artistes présentés à Marche: Barbara Massart. C’est son travail qu’alimentera votre pelote de laine. “ Elle profite de l’exposition pour réaliser une structure monumentale. Avant de se lancer dans le tricot, elle met un soin minutieux à choisir chaque couleur ”, confie Marie Debatty, responsable des expositions. Sur place, il est déjà possible de découvrir ses

“ sculptures ” de tissus. Son inspiration? Une maison, en flammes, avec des êtres -âmes?- à l’intérieur. L’exposition recèle encore bien d’autres richesses. Au fil de sa découverte, le visiteur sera confronté à un intéressant parcours. Visuel, tout d’abord. Matières. Couleurs. Expressions. “ Certaines de ces poupées ont été conçues au départ d’une œuvre d’art ”. Et cela se sent. Imaginaire, ensuite. Face à ces “ dolls ”, on pourrait presque les entendre nous murmurer une histoire à l’oreille. Frissons. La peur se mêle au rire. Nerveux. Un souvenir de notre enfance?

Les créations ont été réalisées à la “ S ” Grand Atelier à Rencheux.

07/04/2012

Revue de presse .

Six nouveaux radars préventifs fixes

<P><CREDIT> SP</CREDIT> </P>

SP

n.c.

zone de police Famenne Ardenne.

Depuis ce 30 mars 2012, six nouveaux radars préventifs fixes ont été placés en zone Famenne Ardenne. En 2010 et 2011, quatre radars de ce type avaient déjà été placés à Tenneville et le long de la N86 à Bourdon (Hotton). Afin de poursuivre la politique de prévention qu’elle s’est fixée, la zone de police a donc budgétisé l’achat de six autres radars en 2011.

Trois emplacements ont ainsi été décidés.

>La N89, à La Roche-en-Ardenne, dans la traversée de Vecmont.

30 accidents avec lésions corporelles et un accident mortel ont été recensés sur cet axe, territoire de La Roche-en-Ardenne, entre 2008 et 2010.Le trafic quotidien moyen à cet endroit est d’un peu plus de 2.300 véhicules.

>La N836 (rue du Parc Industriel) à Marche-en-Famenne, dans la traversée du zoning du Gerny

Cet axe fait également partie des routes accidentogènes de la zone de police. Le taux d’excès de vitesse y est particulièrement élevé puisque 49 % des usagers enregistrés lors de l’analyse de trafic se sont révélés en infraction de vitesse.

>La N68 à Vielsalm, dans la traversée de Grand-Halleux.

La N68, territoire de Vielsalm, comptabilise 47 accidents avec lésions corporelles et un accident mortel entre 2008 et 2010.

Une analyse de trafic effectuée sur ce tronçon montre un taux d’excès de vitesse de 26 % et une vitesse de 75km/h au lieu de 70km/h. Au-delà de leur caractère accidentogène, ces trois endroits ont également été choisis afin de permettre, le cas échéant, le placement d’un radar répressif, derrière les radars préventifs.

31/03/2012

Revue de presse .

n.c.

hotton

Collision entre deux voitures

Deux véhicules sont entrés en collision hier à 8h24 à la route de Marche à Hampteau (Hotton). Elles étaient conduites par des personnes de la région. On dénombre un blessé léger transporté à la clinique de Aye. Les pompiers de marche ont effectué un nettoyage de route et un balisage, et la police est intervenue.

province

Feux de broussailles

Les feux de broussailles ont repris avec l’arrivée du soleil. Mardi, les pompiers de Gedinne sont intervenus à Membre, en renfort de Vresse, vers 14h. Le SRI de Marche est venu en aide au camp militaire pour éteindre un feu après des tirs de balles. Les pompiers de Vielsalm sont intervenus au-dessus de la ville à 15h45.

27/03/2012

Revue de presse sur Vielsalm.

la meuse2.jpg



“ Nous tenons un diamant ”

“ Sylvain Léonard franchit les paliers plus rapidement que les autres coureurs ”, selon Laurent Mars. 

 

1er succè en Cyclisme pour le Salmien de 15 ans.



Sylvain Léonard (Débutants première année) compte parmi les fers de lance du Team Verandas Willems - CC Chevigny. Le Salmien (15 ans) a signé son premier succès de la saison à Polleur (1.17) le 10 mars dernier. On fait le point sur ce jeune coureur (très) prometteur avec Laurent Mars, manager du team libramontois.

1) Débuts en fanfare: quatre succès d’entrée de jeu.

Le coureur de Vielsalm s’est forgé une solide réputation grâce à un hiver dans les labourés parfaitement accompli. “ Il sortait déjà d’une belle saison 2011 et nous avions donc pu observer en Aspirants 14 ans que c’était un vrai diamant (sic) ”, souligne Laurent Mars. “ Il franchit les paliers plus rapidement que les autres coureurs. J’avais pourtant pris soin de le mettre en garde lui et son entourage lorsqu’il est arrivé au club fin 2010: les échecs font partie du cyclisme et il faudra apprendre à les encaisser. ” Bilan: quatre courses disputées de fin novembre à fin décembre 2010 et quatre succès d’entrée de jeu! Le coureur confirmera donc la saison suivante, s’imposant là-aussi à quatre reprises sur route, en cyclo-cross ou en VTT et décrochant cinq autres podiums.

2) Une adaptation parfaite en Débutants 1

Cinquième encore du Championnat de Belgique cyclo-cross en janvier dernier, le jeune Salmien a tiré parti de ses bonnes dispositions hivernales pour s’imposer dès sa troisième course sur route (Polleur - 1.17). Il avait pour rappel déjà décroché la seconde place à Brustem, lors du week-end d’ouverture. “ Je lui avais dit de rester serein, que j’étais persuadé qu’il allait s’imposer à Polleur ”, glisse Laurent Mars. Qui poursuit: “ On peut dire qu’il a réussi son entrée dans la catégorie. Et Débutants première année, c’est pour moi la plus difficile; il y a une énorme différence de niveau entre les coureurs selon l’état d’avancement de la puberté. C’est souvent celui qui a des poils aux jambes et de la moustache qui gagne la course. En juniors, on assiste à un nivellement des forces en présence. ”

3) “ Un coureur intelligent, humble et bien encadré ”

Une victoire dès l’ouverture de la saison sur route au sortir d’une saison de cyclo-cross forcément éprouvante; preuve aussi que le coureur a su gérer périodes de repos et d’entraînement. “ Il faut souligner ici le travail effectué par notre entraîneur Christian Carnevali, qui a adapté son programme. Sylvain a travaillé en intensité tout l’hiver mais a fait très peu de fond. Il a donc coupé un peu puis il a repris très calmement, tournant autour de 120-130 pulsations, sans “ taper dedans ”. ” Combiner à l’intensité acquise cet hiver, la méthode s’est avérée concluante. “ C’est un coureur intelligent, parfaitement encadré et qui fait preuve d’une certaine humilité. Lorsqu’il raconte sa course, ce n’est jamais “ moi je... ” mais plutôt “ j’ai tenté quelque chose et ça a marché... ”. ”

4) “ Un cran au-dessus du duo Borcy - Forget ”

D’autres coureurs du Team Verandas Willems - CC Chevigny s’étaient précédemment révélés dans la catégorie Débutants; coureurs parmi lesquels Gabriel Forget, Quentin Borcy ou plus récemment Rémy Mertz. “ Je pense qu’il est du calibre d’un Rémy Mertz. Ce sont deux garçons très doués, qui n’oublient pas la notion de plaisir et qui touchent aux trois disciplines. Même si Sylvain va à présent faire une croix sur le VTT. Gabriel a bien presté en Débutants première année mais il avait beaucoup couru au Luxembourg, où le niveau est un peu plus faible. Je crois que Sylvain est encore un cran au-dessus du duo Forget - Borcy. ” Le coureur de Vielsalm va à présent s’atteler à préparer les prochaines échéances. Dont le célèbre et relevé Lotto-Ridley Tour (IC 2.17), où il découvrira la célèbre ascension de La Redoute en compétition.

“ Sylvain Léonard franchit les paliers plus rapidement que les autres coureurs ”, selon Laurent Mars.

n.c.

(La Meuse.be)

25/03/2012

Revue de presse sur Vielsalm.

la meuse2.jpg

“ Desalle adore le circuit bastognard ”

<P>Clément Dessale, la “ star ” belge du motocross, sera présent le 17 juin à Sans Souci. <CREDIT> photonews</CREDIT> </P>

Clément Dessale, la “ star ” belge du motocross, sera présent le 17 juin à Sans Souci.photonews

n.c.

Motocross - grand prix de belgique Nous avons rencontré Edmond Detry sur le circuit de Bastogne

La ville de Bastogne accueillera le Grand-Prix de Belgique de motocross le 17 juin prochain. Il reste moins de trois mois aux organisateurs, Edmond Detry et André Mathieu, pour assurer les préparatifs.

1

La piste de la Baraque de Fraiture comme 1ère idée

Les deux principaux organisateurs du Grand-Prix de Bastogne sont Edmond Detry et André Mathieu. Le premier est Namurois. Le second est de Vielsalm. C’est la raison pour laquelle le projet, à l’origine, était imaginé sur les pistes de la Baraque de Fraiture. Cette... piste était tombée à l’eau sous le couvert de raisons environnementales. “ C’est à Valkenswaard, il y a deux ans, que nous avons lancé ce projet de Grand-Prix de Belgique ”, explique Edmond Detry.

Ce Namurois de 34 ans est un ancien pilote de motocross. C’est un domaine qu’il connaît, tout comme celui du marketing dans lequel il bosse. André Mathieu est lui aussi dans le milieu du cross depuis des années. Dans le paddock, tout le monde le connaît. “ Il a été l’un des premiers à soutenir Clément Desalle ”, ajoute Edmond Detry. “ C’est un dénicheur de talents. Pour l’instant, il soutient Ludovic Brevers.

Le projet de Baraque étant tombé à l’eau, les deux compères se sont tournés vers la Nuts City. “ Nous avons très vite reçu des retours positifs tant de la commune que des riverains. ” L’endroit est très stratégique.

2

Rendez-vous dans 3 mois: “ Pas de pression ”

Au départ, Detry et Mathieu montaient un projet pour... 2013. “ Finalement, vu qu’il restait deux dates disponibles cette année et vu nos bonnes relations avec le promoteur du championnat Youthstream, nous avons trouvé un accord pour organiser notre épreuve dès 2012.

Personnellement, je travaille dans le marketing et l’événementiel et j’ai l’habitude de la pression. D’ailleurs, on ne sent même plus la pression.

3

Une implication des gens de la région

Les organisateurs du Grand-Prix ont la volonté de faire participer un maximum de personnes de la commune. “ Au niveau des boissons, nous travaillerons avec des entreprises locales. Idem pour les traiteurs. Forcément aussi avec les hôtels qui ont déjà été submergés de demandes. Ils ne s’y attendaient pas!

4

Un Grand-Prix bastognard “ vert ”

Bastogne sera une organisation respectueuse de l’environnement. “ La fédération internationale de motocross, la FIM, décerne un prix environnement. Nous ne cachons pas que nous le voulons!

De nombreuses démarches seront mises en place. Produits locaux, plantation d’arbres, produits écologiques pour le lavage des motos, gobelets réutilisables...

5

Clément Desalle a testé le circuit

Le circuit qui existe déjà dans le domaine de Sans Souci, à côté de Bastogne, est emprunté chaque année par les pilotes de la fédération AMPL.

Il ne sera pas totalement modifié. “ Si nous voulons une manifestation écologique, hors de question de faire venir des bulldozers qui vont tout changer. ” Par contre, des travaux seront mis en œuvre pour que le circuit réponde aux normes de la FIM. Largeur, sauts, accessibilité et visibilité pour le public,... sont des paramètres qui seront pris en compte. Notre champion belge Clément Desalle est venu tester le circuit. “ Il a adoré! ”, commente Edmond Detry.

Clément Dessale, la “ star ” belge du motocross, sera présent le 17 juin à Sans Souci.photonews

(La Meuse.be).

24/03/2012

Revue de presse sur Vielsalm.

la meuse2.jpg

Sanglier...

n.c.

Naturalisé belge, Ahmed Boudrouz a donc dû, à l’époque, faire son service militaire. Et pas dans n’importe quelle arme? “ J’ai commencé mon service militaire au génie civil à Amay pour le poursuivre chez les chasseurs ardennais à Vielsalm... Pour la petite histoire, l’emblème des chasseurs ardennais est un sanglier. Lors des parades, on devait, à tour de rôle, tenir en laisse le sanglier. Je peux vous affirmer qu’un musulman qui promène un sanglier, ce n’est pas courant. ”

(La Meuse.be)

 

16/03/2012

Revue de presse sur Vielsalm.

Marche il est nominé au prix de l’innovation à horecatel

David Roumez s’est reconverti dans la production de liqueurs fruitées à Trois-Ponts

Le Roi de la Fraise, David Roumez, de Trois-Ponts, fait partie des nominés au prix de l’innovation du salon Horecatel, à Marche. Cet ancien gendarme s’est reconverti dans la production de liqueurs fruitées voici dix ans. Depuis, il a construit sa petite entreprise à Trois-Ponts à deux pas de Henri-Moulin, le village où il vit. ” ” ” ” . ” . ”

Le Roi de la Fraise vit à Henri-Moulin, près de Vielsalm. Sa spécialité: la fabrication de liqueurs fruitées.

J’ai démarré cette activité voici tout juste dix ans, commente David Roumez. À l’époque, j’étais gendarme. Avant de me lancer, j’ai d’abord commencé par tester le produit dans des fêtes locales.

Sa première liqueur?

La vodka fraise. C’est toujours mon produit-phare.

Sa source d’inspiration?

Ma grand-mère. J’ai repris quelques recettes. J’ai aussi la chance de pouvoir avoir un palais qui me permet de reproduire certains goûts assez facilement.

Et la sauce a pris. Nombreux sont les organisateurs de fêtes locales à lui faire confiance. David, de son côté, n’hésite pas non plus à participer avec ses produits à des manifestations d’envergure.

Les fêtes de Wallonie, le 15 août à Liège, les Francofolies sont autant d’événements auxquels il participe.

Avant de me lancer définitivement, j’ai d’abord pris une pause-carrière de deux ans. Les premiers mois, j’ai galéré. Je ne dispose pas d’autant de moyens que les grandes marques d’alcool! Peu à peu, les clients m’ont fait confiance. Je veille toujours à avoir un bon rapport qualité/prix. Je suis devenu indépendant. Je propose aujourd’hui plus de 140 goûts différents. Avec mon épouse, nous veillons à ce que les produits restent artisanaux.

Ce qui ne veut pas dire pour autant qu’ils ne font pas appel à certains arômes naturels.

Les goûts “ cuberdon ” et “ cactus ” sont à la mode pour l’instant. De notre côté, nous venons, par exemple, de créer du pékèt goût cookies et tarte Tatin, cela marche plutôt bien

À côté des liqueurs fruitées, l’homme fabrique également des sirops à Granita puisqu’il importe également ces machines d’Italie. Afin de faire connaître ses produits, David Roumez participe comme exposant à Horecatel depuis sept ans.

Ce salon est ouvert jusqu’au 15 mars prochain au Wex à Marche. Et cette année, il a décidé de participer au prix de l’innovation.

On peut déposer sa candidature lorsqu’on remplit ses papiers d’exposant, explique l’intéressé. Je me suis dit que ce serait intéressant de présenter la nouvelle machine à glace dont je dispose, dans le Non-Food ainsi que les sirops Granita que je fabrique. Un jury a finalement décidé que je faisais partie des nominés. C’est une bonne chose pour la visibilité des produits

(La Meuse.be)

Revue de presse sur Vielsalm.

La Passion de Sibret a 60 ans

<P>Le Cercle, lui, a été créé en 2012. <CREDIT> </CREDIT> </P>

Le Cercle, lui, a été créé en 2012.

n.c.

vaux-sur-sûre spectacle

Le “ Cercle ” de Sibret a vu le jour en 1912 lorsqu’un vétérinaire du village, le docteur Laurent, passionné de théâtre, décida de mettre sur pied une troupe d’amateurs qui obtint très vite un succès considérable. Depuis maintenant presque un siècle, la passion du théâtre continue de se transmettre par la petite troupe d’amateurs du Cercle Culturel.

Il y a 60 ans, la troupe dramatique “ La Liberté ” de Sibret, présentait pour la première fois le spectacle de La Passion du Christ. Aujourd’hui, le Cercle culturel du village fête un double anniversaire puisqu’aux 60 ans de cet étonnant spectacle s’ajoutent les 100 ans du théâtre à Sibret.

Pour cette édition spéciale “ Anniversaire ”, le spectacle a été modifié, arrangé, renouvelé.

Pour cette nouvelle saison, les organisateurs ont choisi d’entourer les acteurs et figurants du chœur “ Canta Salma ” de Vielsalm qui assurera toute la partie musicale de la pièce.

Deux heures de spectacle

La trentaine d’acteurs, la vingtaine de choristes, la douzaine de figurants, les éclairagistes, les maquilleuses et costumières, les ouvreuses regroupent une centaine de bénévoles qui contribuent à la réussite du show: ils mettront à nouveau tout en œuvre pour perpétuer cette noble et belle tradition et pour vous présenter deux heures d’un spectacle de qualité, à la fois intense et bouleversant.

Les représentations se dérouleront au Centre Culturel de Sibret le samedi 31 mars à 20h et les dimanches 18, 25 mars et 1er avril à 15h.

À NOTER Adultes 10 €, enfants

(moins de 12 ans), 6€ pour les groupes

(à partir de 15 personnes) réduction

possible. Réservations aux numéros:

061/26.62. 93. ou 0474/38.69.64 ou

par email: chinck@skynet.be.

11/03/2012

Revue de presse .

 

Devenez Cloclo pour moins de 100 euros

<P>Le prix du déguisement complet de Cloclo: entre 50 et 100€.<CREDIT> sp</CREDIT> </P>

Le prix du déguisement complet de Cloclo: entre 50 et 100€.sp

n.c.

Province dans la peau de claude françois

Envie de vous déguiser en Claude François ou en Clodettes ce week-end au carnaval d’Arlon ou de Wellin? Nous avons décortiqué pour vous les différents tarifs des costumes dans trois magasins de la province.

> “ La fête à la maison ” à Arlon: le déguisement pour moins de 50 €

Situé avenue Patton, ce magasin est une vraie mine d’or pour les déguisements en tout genre. Frédéric Mikolajezak vend des costumes de Claude François pour adulte au prix de 37,40€. Ajoutez à cela une perruque à 7,40€ et un micro à 2€ et vous serez une presque copie conforme de Cloclo. Vous avez également la possibilité de louer le costume pour 20€. Comptez 25€ de caution.

Les Clodettes ne sont pas oubliées non plus. Le costume complet est à 24.80€ et la location est à 15€. Moyennant 25€ de caution également.

> “ Party 2000 ” à Libramont: une centaine d’euros pour être Cloclo Néanmoins, vous pourrez trouver un costume de Cloclo pour adulte bleu pailleté pour 90€. Un noir est également disponible pour 42€. Ajoutez à cela la chemise à 17,40€ et une perruque à 12,90€ et vous serez un Cloclo plus vrai que nature!

> “ La Nuit ” à Vielsalm: devenir Cloclo pour 70€

Diverses couleurs sont proposées pour ce qui est de la veste: argenté, noir, rouge pour une somme de 34,95€. Le pantalon revient à 16€ en blanc ou en rouge. Plus la chemise à14€.

Le magasin vend également des petites vestes pour enfants pour 26€.

Le prix du déguisement complet de Cloclo: entre 50 et 100€.sp

09/03/2012

Revue de presse .

 

Vous êtes client chez Belfius? Attention, des escrocs ont lancé une arnaque sur le net

Photonews

Photonews

Belfius Banque, l’ancienne Dexia, annonce que certains de ses clients sont victimes d’escroquerie. Ils ont reçu un e-mail (jusqu’à présent uniquement en néerlandais) dont l’apparence laissait à penser qu’il émane de la banque. Ce courriel demande aux clients de se rendre sur un site, pour des raisons de sécurité. Il s’agit d’une arnaque.

Rédaction en ligne

 Publié le Vendredi 9 Mars 2012 à 17h38

 Sur le site, similaire au vrai site de la banque, le client doit introduire son numéro de carte, sa date de naissance, son code postal et son numéro de téléphone. Belfius recommande à ses clients de ne pas cliquer sur l’hyperlien et de ne surtout pas communiquer leurs données personnelles. Selon la banque, il est possible que les personnes qui ont introduit leur numéro de téléphone soient contactés par les escrocs pour effectuer certaines manipulations avec leur carte et le lecteur de carte.