31/10/2012

Pour en pas être enterré vivant.

nuit-morts-vivants-night-of-the-living-dead-1-L-4.jpg 

 

Pour en pas être enterré vivant.

Croque-mort: le terme qui désigne l’entrepreneur de pompes funèbres fait quelque peu froid dans le dos. Jadis, on disait que pour s’assurer que le défunt était bien passé de vie à trépas, on lui mordait un orteil pour voir s’il réagissait.

Aujourd’hui encore, certains craignent d’être enterrés vivants. Malgré l’aval donné par le médecin pour l’inhumation. “ Certains en ont une frousse bleue, souligne Yves Radermecker. Trois ou quatre personnes me parlent encore de cette peur chaque année, constate Yves Radermecker. Mais la plupart de celles-là choisissent de se faire incinérer. Et ça, ça ne les effraie pas... ”

Autre technique en usage autrefois dans la région de Vielsalm: on approchait un miroir de la bouche du mort. Un peu de buée dessus et l’on pouvait en déduire qu’il y avait encore un souffle de vie.

Une ou deux fois par an, le même entrepreneur de pompes funèbres est sollicité pour entailler légèrement el poignet. S’il n’en sort rien ou une petite goutte de sang, c’est que le décès est effectif. Mais si le défunt continue à saigner, il faut appeler les urgences...

Y.B.

(sudpresse.be)

29/10/2012

Concours photo a la maison du Pays de Salm (Vielsalm).

Concours Photo / Fotowedstrijd  "Halloween" à la Maison du Pays de Salm du 27/10 au 04/11 Infos : www.vielsalm-gouvy.be

13/10/2012

Carnet Rose à Vielsalm.

Nous avons le plaisir de vous annoncer la naissance de :

Maxime, fils de Stéphanie Remacle et de Frédéris Detaille, né le 24 septembre 2012.

10/10/2012

Comment les maisons de repos s’organisent-elles pour les communales ?

Comment les maisons de repos s’organisent-elles pour permettre à leurs résidents d’aller voter? Coup de sonde dans cinq établissements de notre province:

 - 1.RésidenceSoir Paisible à Arlon: “ La plupart de nos résidents ne votent pas: ils ont un certificat médical. D’autres donnent une procuration à leur famille ou se rendent au bureau de vote avec un membre de leur 

 - 2.Résidence Sans Souci à Bastogne: “ Sur 80 résidents, 20 se rendent au bureau en voiture grâce à une équipe de bénévoles. ”

 - 3. Home Tournay Solvay à Bouillon: “ Le mini-bus de la résidence conduit les résidents qui le souhaitent au bureau de vote. Sur 50, ils ne sont que six à faire la demande. ”

 - 4. Home Marie-Thérèse à Provedroux (Vielsalm): “ Sur 42 résidents, 27 présentent un certificat médical et, dès lors, ne votent pas. Huit votent par procuration. Sept se rendent au bureau de vote: 5 en minibus, 2 avec leur famille. ” > 5.Home Louis Palange à Houffalize: “ Nous mettons le minibus du home à la disposition des résidents qui veulent aller voter ”.

 

05/10/2012

Un musée de la 83e division US inauguré à Vielsalm.

 

<P>Le risque d’inondation du musée n’est pas encore écarté. <CREDIT> N.L.</CREDIT> </P>

Le risque d’inondation du musée n’est pas encore écarté. N.L.

 

Le musée de la 83e division US a été inauguré en grande pompe, à Bihain, en présence d’Henri Kichka, avec les associations patriotiques, la garde d’honneur de la 101e, un ancien combattant, fait citoyen d’honneur de la commune de Vielsalm, et même trois hélicoptères de l’armée! Un musée unique en Europe, selon André Hubert, président d’honneur du CRIBA, dans le sens où il est le seul consacré à l’histoire d’une seule unité. Le parcours de la 83e division qui libéra le village le 10 janvier 1945 y est retracé dans un décor reconstitué, ponctué des photos de Tony Vaccaro, soldat reporter au sein de cette division. Robert Van de Wiele, le papa de ce projet qui a germé à la suite d’une rencontre avec le photographe américain, n’a pas caché son émotion au moment d’annoncer la naissance de son enfant après... 7 ans et demi de combat. En 2005, en effet, après avoir constaté que les eaux de ruissellement des propriétés voisines inondaient le chantier, Robert Van de Wiele a bataillé ferme pour tenter de trouver une solution et mener son projet a bien. On se souvient que lors de l’inauguration de la maison communale de Vielsalm, il n’avait pas hésité à interpeller le ministre wallon Philippe Courard à ce sujet. Il demandait à la commune de Vielsalm d’organiser, à ses frais, un égouttage cohérent des eaux de ruissellement aux

abords de sa propriété. Un début de solution a été trouvé l’an dernier. Grâce à une subvention de 240.000 € du CGT (Commissariat Général au Tourisme) des drains ont été posés autour du bâtiment et la construction a pu s’achever. “ Ce musée a déjà toute une histoire ”, a souligné Elie Deblire, bourgmestre de Vielsalm. “ Robert Van de Wiele a atteint son objectif à force d’acharnement, de travail et de patience. ” Reste que cette saga n’est pas encore terminée. Le risque d’inondation n’est pas encore complètement écarté. L’ASBL “ 83rd Thunderbolt division ”, gestionnaire du nouveau musée, a décidé d’envoyer un courrier au Collège communal pour lui rappeler que le problème n’est qu’en partie résolu. “ Nous redoutons une nouvelle inondation. S’il pleut abondamment pendant plusieurs jours, l’eau restera dans les canalisations et le problème de l’évacuation se posera. Nous demandons au collège de trouver une solution pour évacuer le trop plein dans la rivière qui coule en contrebas ”, conclut Robert Van de Wiele. Le musée est ouvert le mercredi de 14 à 17 h, le samedi et dimanche de 10 h à 12 h et de 14 à

17 h. Entrée: 5€ (adulte), 2,5 € (enfant). Plus d’infos: 080/41.87.39.

Le risque d’inondation du musée n’est pas encore écarté. N.L.

(sudpresse.be)

 

 

03/10/2012

Dans la presse: Vielsalm, le musée de la 83e division US inauguré!

Le musée de la 83e division US, ponctué des photos de Tony Vaccaro, a été inauguré en grande pompe, en présence d’Henri Kichka, samedi à Bihain. Un musée unique en Europe, dans le sens où il est le seul consacré à l’histoire d’une seule unité, en l’occurrence celle qui a libéré le village en janvier 1945.

 

Robert Van de Wiele, le papa de ce projet qui a germé à la suite d’une rencontre avec le soldat reporter, n’a pas caché son émotion au moment d’annoncer la naissance de son enfant après… 7 ans et demi de combat.

(sudpresse.be)

22/09/2012

Petit déjeuner malin de la Ligue des Familles à Salmchâteau (Vielsalm).

ligue des familles.jpg

Le dimanche 30 septembre 2012, de 08h30 à 11h à la salle Salma Nova Salmchâteau (Vielsalm), La Ligue des Familles vous invite au "Petit déjeuner Matin-Malin".

Seront proposés des produits régionaux, équilibrés et équitables. Balade prévue vers 10h, espace jeu et animation pour enfants.

PAF: 2€/pers 6€/famille Ouvert à tous.

Réservation souhaitée pour le 25/09 chez Maddy Halbardier 080/216183 ou 0489/425264 ou auprés de Fernand Léonard 080/216878.

 

Soirée de découverte de jeux de sociétés à Vielsalm.

bibliothèque pu.png

Le mardi 25 septembre 2012, de 19h à 21h, à la bibliothèque publique de Vielsalm, soirée découverte de jeux simples et rapides pour les 8 à 108 ans.

Activités dans le cadre de la "semaine sans écrans".

Infos: 080/217045. 

20/09/2012

Vielsalm : la 22e épicerie sociale inaugurée.

 

La 22e épicerie sociale de la Croix-Rouge de Belgique a été inaugurée, lundi, à la Maison Croix-Rouge, sur le site de l’ancienne caserne de Rencheux (Vielsalm) par la secrétaire d’Etat Maggie De Block.

 

«Les épiceries sociales s’inscrivent parfaitement dans le plan fédéral de lutte contre la pauvreté que j’ai soumis au gouvernement vendredi passé», a précisé la secrétaire d’Etat.

«Dans notre pays, une personne sur 7 risque de tomber dans la pauvreté. Ce risque est bien réel. Des dettes accumulées, des contretemps imprévus : personne n’est à l’abri et cela peut arriver plus vite qu’on ne croit en ces temps de crise économique. L’atout principal des épiceries sociales c’est le respect envers les personnes précarisées

(sudpresse.be)

18/09/2012

Les Macralles de la Salm reconnues comme Patrimoine Culturel Immatériel

Un peu d'histoire pour une association tellement représentative de notre commune, espérons que nos Macralles perpétuent encore très longtemps ses traditions.

macrs.s.p.jpg

Tout est né d'une certaine Gustine Maka, Marie-Joseph Augustine Lemoine, née à Rencheux en 1836 et décédée à Turnhout en 1915. Femme accablée par les malheurs de la vie, elle perdit ses deux maris jeunes et ses deux fils décédèrent en bas âge. Seule, impotente, boiteuse et dotée d'une imagination débordante, elle errait, courbée en deux dans les rues de Vielsalm, elle épanchait ses malheurs sur qui voulait l'entendre.

Tous les ingrédients étant là pour faire naître la peur ancestrale des sorcières, les gens se méfiaient d'elle, et racontaient qu'elle était capable de jeter des sorts sur les personnes qui osaient la repousser. Appuyée sur son bâton, on disait qu'une fois à l'abri des regards, elle se redressait et marchait normalement.

Un jour, la légende raconte qu'un groupe de jeunes gens partis à la cueillette de myrtilles qui cette année là s'étaient faites rares, revinrent bredouilles après plusieurs heures de recherche. En rentrant chez eux, ils rencontrèrent Gustine Maka qui portait, elle, un panier plein de ces fruits sauvages. En voyant la surprise sur le visage des jeunes gens, la macralle, car c'est ainsi que les gens la voyait, les aurait invités à boire un verre de genièvre et à manger du tchatcha. Les jeunes gens, tentés par le pêché de gourmandise acceptèrent son invitation, mais les myrtilles étant ensorcelées, ils devinrent à leur tour macralles. (*)

(*) Les Macralles du Val de Salm [en ligne].
Disponible sur : <http://www.macralles.be/

Extrait pris sur le site du Patrimoine Culturel Immatériel.

: http://www.patrimoinevivantwalloniebruxelles.be/patrimoines/traditions/fiche_traditions/?n=13